retour acceuil

Bulletin de liaison N°1

Association Départementale Des Chasseurs Cantaliens Responsables et Solidaires

Le mot du Président

Cher (e) adhérent (e),

Cela fait 6 mois que notre association est née. Cela est peu et beaucoup à la fois. Peu, pour se structurer et apprendre à travailler ensemble, beaucoup pour vous qui attendez la prise en compte de vos revendications.

Vous avez décidé en adhérant à l’ADCCRS de soutenir notre combat et je tiens tout particulièrement à vous remercier pour votre implication et votre soutien massif, ainsi que la disponibilité et le fort engagement de tous les membres du Conseil d’Administration. Vous avez entre les mains la première lettre d’information qui se veut simple et claire. Elle doit être le lien entre nous tous. Vous trouverez également ci joint votre carte de membre ainsi que l’autocollant de l’association.

Gardons confiance et espoir dans l’avenir.

R.LAFON

 

Depuis la parution des 2 arrêtés préfectoraux le 05 juin 2008 concernant l’instauration du PMA et du plan de chasse lièvre, un mouvement d’incompréhension et de révolte s’est spontanément levé, réunissant des chasseurs de toutes les régions du département.

Révolte bien légitime tant le procédé employé par notre Fédération Départementale des Chasseurs du Cantal (FDC 15) et Monsieur Le Préfet est particulièrement insultant et méprisant pour les chasseurs et leurs ACCA et de plus complètement contestable sur le fond du problème : la gestion du lièvre.

Loin d’ignorer les difficultés que rencontre certains territoires en terme de population de lièvre et tout aussi désireux d’assurer la gestion de l’espèce ( sur ce point nous avons suffisamment d’exemples de gestions réussies et engagées depuis fort longtemps pour en témoigner ) nous avons immédiatement demander a la FDC 15 et à Monsieur Le Préfet de corriger le tir et de retirer sur le champ ces deux arrêtés préfectoraux en partant du principe que la gestion du lièvre ne pouvait être raisonnée qu’à l’échelle des ACCA avec les chasseurs qui sont sur le terrain tout au long de l’année.

Nous nous sommes alors heurtés à une attitude proche de l’autisme de la part de nos interlocuteurs, doublée d’un mépris non dissimulé «  les présidents d’ACCA ne sont pas aptes à gérer (cf. propos du préfet)».

Depuis il y a donc eu la réunion fondatrice de notre association à Ytrac le 09 août) puis la manifestation du 13 Septembre à Aurillac, un vrai succès qui à été bien au-delà de nos espérances et certainement au delà des craintes de nos dirigeants.

Ensuite contrairement au mode de fonctionnement de notre fédération départementale nous avons souhaités aller à la rencontre de vous tous, amis chasseurs et recueillir votre avis, vos souhaits. C’est donc une trentaine de réunions qui se sont tenues aux quatre coins du Cantal durant lesquelles nous avons entendues les mêmes réactions :

Votre nombre lors de ces réunions, vos inquiétudes, votre colère n’a fait que nous confirmer dans notre engagement et nous aurions donc été en droit d’attendre de la FDC 15 et de Monsieur Le Préfet, une remise en cause de leurs décisions afin de chercher le fameux «  consensus » qu’ils appellent tant de leurs vœux… (Du moins en apparence !)

En lieu et place d’une attitude constructive, la FDC 15et monsieur Le Préfet ont confirmés leurs positions avec une arrogance rare, laissant apparaître sans complexe le peu de respect et de considération qu’ils portent aux chasseurs, qu’ils sont pourtant censés représenter et servir.

Vous n’avez pas pu échapper dernièrement à la campagne de propagande menée par la Fédération Départementale des Chasseurs du Cantal, qui, à grand renfort d’articles, à relatée les réunions de secteurs organisées il y a peu. Ces réunions, vrai simulacre de démocratie, où la FDC 15 a essayé de faire croire qu’elle laissait un choix aux chasseurs, n’ont servi qu’à tromper les Présidents en leurs faisant remplir des documents dont elle se servira le moment venu pour parvenir à ses fins.

Ce comportement est inacceptable et indigne de la fonction de responsable, le problème dépasse la seule chasse au lièvre, il s’agit d’un enjeu bien plus vaste : il s’agit de la préservation de la chasse traditionnelle accessible à tous. Nous ne voulons pas de chasse réservée aux nantis et complètement déconnectée de la base, des chasseurs.

Nous sommes donc plus que jamais déterminés à poursuivre, voir de durcir notre mouvement et nos moyens d’actions sont nombreux, fidèle à notre volonté d’être force de proposition, la priorité sera pour nous de proposer et de défendre des vœux lors de l’assemblée de la FDC 15 concernant la gestion du lièvre, le principal étant de remettre les ACCA au cœur des dispositifs de gestion, nous souhaitons que les personnes qui s’investissent au quotidien ne soient plus pris pour quantité négligeable, d’autres vœux plus généraux pourront concerner le fonctionnement de notre fédération.

Ensuite si la FDC 15 et le monsieur Le Préfet persistent dans leur « bêtise », nous n’hésiterons pas un instant à mobiliser à nouveau les chasseurs pour faire entendre notre voix, nous vous ferons bien sûr appel en temps voulu.

Vous l’aurez compris, et malgré ce que certains peuvent laisser entendre, nous n’avons pas d’autres objectifs que de défendre la chasse dans le Cantal, la chasse traditionnelle telle qu’elle existe depuis des siècles. Elle a été attaquée et elle est aujourd’hui menacée, il faut bien prendre la mesure de tout cela.

Il faut donc que chacun se mobilise sur le terrain, faîtes connaître notre action à vos amis à vos connaissances, le nombre d’adhérents déjà très important et ne cesse de progresser de jours en jours, la FDC 15 et le Monsieur Le Préfet ne pourront pas rester longtemps indifférent à cela.

Encore merci pour votre engagement et à très bientôt.

Association Départementale Des Chasseurs Cantaliens Responsables et Solidaires
Robert LAFON – BRAYAT – 15600 BOISSET. Tél: 06.80.61.03.31